Contact Lanner

CONTACTER LANNER

Complete the form below for a quick response from a Lanner representative or call us on +44 1564 333 300 or +1 713 532 8008. If you require support, please visit my.lanner.com

Remplissez le formulaire ci-dessous pour obtenir une réponse rapide d'un représentant Lanner ou appelez-nous au +33 1 87 16 90 15. Si vous avez besoin d'assistance, merci de vous connecter sur my.lanner.com

By submitting your personal details you are confirming agreement with our website terms of use, privacy policy and consent to cookies being stored on your device. En nous transmettant vos données personnelles, vous confirmez votre accord avec les termes d’utilisation de notre site internet et notre politique de confidentialité, et vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil.

Thank you for your enquiry.
A member of our team will be in touch as soon as possible.

Air France utilise le logiciel de simulation WITNESS du Lanner pour déterminer les besoins en ressources pour le traitement des bagages à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

Plusieurs études de simulation ont été réalisées pour et par Air France dans ses centres de tri bagages de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle 2 (CdG2) en France. L'objectif principal de ces études était de déterminer les besoins en ressources pour les différentes opérations de traitement des bagages. Les modèles de simulation ont été construits à l'aide de WITNESS par des ingénieurs formés d'Air France et par une équipe de consultants Lanner expérimentés. Les modèles ont été exécutés à l'aide de données enregistrées au jour le jour et ont fourni des estimations de ressources qui ont entraîné une réduction significative du nombre de placements d'opérateurs. Ces études ont permis à Air France de négocier de meilleures conditions contractuelles avec les prestataires de personnel, économisant ainsi plusieurs millions d'euros par an sur ses coûts de traitement des bagages.

Le 5 mai 2004, Air France et KLM ont fusionné pour devenir un leader mondial du transport aérien en termes de trafic passagers, de manutention de fret et de maintenance.

Au cours de l'exercice 2003-2004, Air France a transporté 43,7 millions de passagers. La société a réalisé un chiffre d'affaires de 12,34 milliards d'euros et un résultat net consolidé de 93 millions d'euros pour une part de marché de 17,3 %.

Le hub de Roissy/Charles-de-Gaulle (CdG2) accueille chaque jour 710 vols et 75 400 passagers. 53 % de ces passagers sont transférés sur un vol de correspondance et génèrent un flux moyen de 26 500 bagages par jour. Les vols sont organisés en six créneaux de rendez-vous, chacun composé d'une vague d'arrivées et d'une vague de départs.

Contexte

Les opérations de manutention des bagages sur une plate-forme aéroportuaire telle que CDG2 nécessitent des moyens matériels et humains très importants pour faire face à des horaires de vols concentrés sur des plages horaires courtes. Ainsi, CdG2 disposera à terme de 50 km de convoyeurs reliant plusieurs centres de tri bagages. CdG2 a un besoin actuel de plusieurs centaines de manutentionnaires bagages.

La manutention des bagages implique une synchronisation précise des mouvements de bagages pour les passagers en partance de CdG2 pour se connecter avec les départs des avions. Les opérateurs interviennent à différentes étapes du processus : déchargement des avions, transfert des bagages en correspondance vers les centres de tri, placement sur convoyeurs, indexation manuelle, conteneurisation, livraison, etc. Air France externalise ces opérations auprès de prestataires et les contrats de services sont renégociés à régulièrement. La simulation permet d'obtenir des estimations de ressources robustes et adaptées aux besoins opérationnels, offrant ainsi à Air France des outils de négociation efficaces.

Création et analyse de modèles

Plusieurs modèles ont été construits pour représenter différents scénarios, mais dans tous les cas, l'objectif principal était de déterminer les besoins en ressources. Ces modèles détaillent donc l'ensemble des tâches nécessitant l'intervention d'opérateurs, en tenant compte des variables d'horaires d'exploitation, des exigences particulières de traitement (telles que l'indexation manuelle des bagages aux étiquettes illisibles) et des fluctuations quotidiennes du flux de bagages. Ces tâches sont réparties entre différentes équipes d'opérateurs et le simulateur suit le nombre d'opérateurs occupés dans chacune de ces équipes au cours de la journée. Pendant l'exécution de la simulation, les modèles WITNESS exportent ces résultats vers Excel. Il est alors relativement simple de déterminer les allocations de ressources nécessaires pour respecter l'engagement de performance.

Les modèles utilisent une grande variété de données pour décrire :

  • Le système physique (longueur et vitesse des sections de convoyage, capacités de stockage, nombre de convoyeurs de dépose, etc.). Ces données ont été enregistrées sur site pour les installations existantes ou issues d'études d'ingénierie lorsque les installations étaient au stade de la conception.
  • Les données relatives aux processus (temps de cycle, taux de travail, taux de rejet aux différents points de contrôle, etc.). Ces données ont été enregistrées quotidiennement pendant plusieurs jours.
  • Les flux de bagages entrant dans le système modélisé. Air France dispose d'un outil de suivi des bagages en correspondance qui indique au jour le jour, pour chaque combinaison de vols en correspondance (aller/retour), les vols entrants et sortants (avec les heures d'arrivée prévues et réelles des vols, les positions de stationnement, le type d'avion, etc. .), le nombre de bagages concernés, le lieu d'entrée dans le système, le lieu de tri des bagages, etc. Pour les bagages locaux, c'est-à-dire les bagages enregistrés par les passagers dans les terminaux, ces données ne sont pas directement disponibles et sont donc reconstituées à l'aide d'un programme informatique basé notamment sur les profils d'enregistrement des passagers par créneau de correspondance.

Mise en œuvre des modèles

Chaque négociation commerciale avec un prestataire a nécessité la construction d'un modèle de simulation afin de valider leur proposition de chiffrage. Depuis deux ans, plusieurs modèles de simulation ont ainsi été développés, prenant une vision plus ou moins détaillée du système (centres de tri isolés ou plate-forme CdG2 dans son ensemble) et sur des horizons de temps variables (situation actuelle ou jusqu'en 2006).

La simulation et la stratégie de configuration ont invariablement pris en compte le scénario le plus défavorable en termes de charge de travail des opérateurs. De plus, des estimations de ressources ont été faites en utilisant des paramètres correspondant à une sélection représentative de journées réelles (différents jours de la semaine, week-ends avec plus ou moins de charge de travail, etc.). Ces précautions garantissent l'obtention d'une estimation crédible et robuste des ressources. Le déploiement des estimations basées sur la simulation a effectivement atteint les résultats escomptés.

Les mêmes modèles sont également utilisés pour répondre à d'autres exigences telles que le positionnement et le dimensionnement des stocks de conteneurs à bagages, la validation et l'optimisation des affectations de vols aux trieurs de bagages.

Résultats

WITNESS est activement utilisé par Air France comme outil d'aide à l'achat de services logistiques de traitement des bagages. Les modèles de simulation développés à partir de cet outil ont abouti à la mise en place de solutions de ressources plus performantes que celles proposées par les prestataires. Les gains d'efficacité obtenus sont essentiellement financiers, permettant une économie de plusieurs millions d'euros par an. Ils ont aussi une dimension organisationnelle dans la mesure où les prestataires sont désormais engagés dans une démarche constructive d'amélioration de leur performance globale.


Loading blog comments..

Post a Comment

Thank you, your comment is awating approval
Submit